Cette femme-serpent

Je ne suis pas cette femme-serpent, froide et hypnotique que tu observes de loin.

Tu ne peux pas avoir peur du venin qui te paralysera.

Ni des anneaux serrés autour de ta gorge palpitante.

Je n’ai pas de crocs qui déchiquètent.

Pas de regard qui ensorcèle et fige au premier élan venu.

Ma chair est d’une autre espèce, chaude et duveteuse.

Tout ce que tu peux craindre est dans la douceur.

Une fois ta main posée, peut-être voudras-tu la laisser longtemps.

Advertisements

1 thought on “Cette femme-serpent”

  1. dans la douceur, on croit qu’on ne s’arrête qu’un instant… et puis, des années après, on se retrouve hypnotisé, bien mieux que par la froideur des anneaux venimeux…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s