Voyage en voiture

Tout est parti d’une veste en jean qui l’avait fait sourire, ce soir-là. Un regard sur mon style. Pas d’élégance féminine à outrance. Je n’étais pas séductrice, il avait vite compris. Il s’était moqué gentiment de mon apparence curieuse, rendue encore plus étranger par cette veste démodée. Des ballerines noires trop sages, un pantalon trop rouge, assorti à des lunettes rondes. J’avais l’air d’une étudiante encore engoncée dans sa maladresse et ses incertitudes des hommes. Tout l’inverse de sa tenue classique et  de sa posture affirmée, de son sourire assuré de charme. J’ai aimé, pourtant, ce contraste.
J’avais pour moi la joie sincère d’une soirée volée à mon quotidien. Peut-être aussi mon joli décolleté.

Lorsque plus tard, dans sa voiture, il m’a embrassée je n’étais plus étudiante mais seulement femme soudain désirée. Mon envie était à nouveau une norme délicieuse et autorisée. J’avais le droit de vouloir, et de vouloir fort.

J’étais assise sur ma veste, sagement. Il a suffi de dire oui et c’était là, les cuisses bientôt nues. C’est ce tissu rêche qui a recueilli en une tache claire mon plaisir innocent alors que mon regard se perdait dans la vision de la buée envahissant les vitres, faisant disparaître le monde extérieur et mon immeuble au loin. Le reste de mes sens s’est concentré d’un seul coup sur la chaleur de sa bouche et son souffle, et quand je suis sortie de la voiture, je n’ai pas voulu faire disparaître son odeur d’homme sur mes doigts.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s